Dix conseils de voyage personnels pour un week-end à Paris

L’église du Sacré Cœur, les catacombes morbides et la Fondation Louis Vuillton futuriste ne sont que trois des nombreux points forts de Paris. Dix conseils de voyage personnels et des recommandations pour un long week-end dans la capitale française suivent.

Paris – la ville de l’amour, comme on dit. Après trois jours dans la belle capitale française, je peux le dire : je suis un peu amoureux de Paris.

Même une mauvaise première impression n’y change rien. Parce que quand David et moi entrons dans le métro peu après notre arrivée, un drogué fumeur de crack nous rejoint. Le week-end commence donc par la prise de conscience que le choix de l’hôtel non loin de la station de métro « Barbès Rochechouat », à proximité directe de la gare du Nord, n’est pas le meilleur. Mais on en reparlera plus tard. Commençons par le positif – nos points forts personnels après trois jours à Paris :

1er Sacré Coeur à Montmartre

Cette église du quartier de Montmartre est l’une des curiosités les plus importantes de Paris. Il est situé sur une colline, de sorte que quand il fait beau, des vues impressionnantes sur la ville s’ouvrent.

Mais déjà le chemin en vaut la peine. Ceux qui descendent à la station de métro « Blanche » sont juste en face du célèbre cabaret Moulin Rouge. Mais celle-ci n’est impressionnante que le soir avec l’éclairage approprié. Par exemple, le chemin continue par les petites ruelles pittoresques de la rue Lepic et de la rue des Abbesses jusqu’au Sacré Coeur.

Au pied de l’église se trouve le célèbre manège du long métrage « Le monde fabuleux d’Amélie  »

2. le jardin du musée Rodin

Ceux qui ont un besoin urgent de se reposer après l’agitation de Montmartre auront l’occasion de le faire dans le jardin du musée Rodin (deux euros d’entrée) près de la station de métro « Varenne ». Il y a de nombreuses sculptures d’Auguste Rodin. Le plus célèbre d’entre eux est certainement « Le Penseur ». Sur un banc avec un café, il est merveilleux de se reposer – ou de réfléchir.

3. Grand magasin de luxe « Le Bon Marché »

A Paris, il y a d’innombrables possibilités de dépenser beaucoup d’argent. Ceux qui veulent faire leurs achats dans une ambiance particulièrement belle sont accueillis dans le grand magasin de luxe « Le Bon Marché », rue de Sèvres, à proximité de la station de métro « Sèvres-Babylone ». Heureusement, il n’y a pas d’obligation d’acheter – même juste pour regarder et admirer, c’est un bel endroit. Personnellement, j’aime particulièrement les rayons jouets et alimentation.

D’autres grands magasins bien connus à Paris sont « Lafayette » et « Le Printemps ».

4. les catacombes de Paris : Les Catacombes

Il devrait y avoir un certain intérêt morbide à profiter de cette vue. Parce que les catacombes sont des couloirs du métro parisien remplis d’innombrables crânes et os. Au milieu du XVIIIe siècle, les morts y ont été transférés des cimetières en raison de la surpopulation.

Dernière admission accordée (pour dix euros) à 19 heures. Le temps d’attente est d’au moins une heure. On devrait donc être là à 18 heures au plus tard.

La prochaine station de métro s’appelle « Mouton Duvernet ». Pour plus d’infos : www.catacombes.paris.fr

5. Dimanche à Paris

Le dimanche commence mieux avec un petit déjeuner détendu. Ensuite, vous pourrez visiter le Marché Bastille. Ce marché en plein air dans le Marais est particulièrement intéressant pour les amateurs de délices culinaires. Fruits et légumes frais, viande, poisson et fruits de mer, pain, gâteaux et fromage, tout est disponible. De nombreux stands proposent des dégustations ou l’œil est choyé par l’abondance des fleurs.

Le Marché Bastille a lieu les jeudis et dimanches de 7h à 14h. Les stations de métro les plus proches sont « Bastille » ou « Richard-Lenoir ».

En plus du marché, une promenade dans le quartier du Marais vaut également le détour. De nombreuses boutiques dans le quartier juif ouvrent le dimanche de 14h à 19h. Petites boutiques et cafés – falafel à « L’As du Falafel » ! – sont le charme de la rue des Rosièrs.

6e Fondation Louis Vuitton

Ce bâtiment futuriste conçu par Frank O. Gehry ressemble à un vaisseau spatial échoué. Dans le parc adjacent, vous pouvez vous détendre par beau temps. Les expositions changeantes d’art moderne valent particulièrement la peine d’être vues – en plus de l’édifice lui-même. Certains ne viennent à Paris que pour eux !

La Fondation Louis Vuitton est accessible par le bus électrique « Navette ». Elle commence à la Place Charles des Gaulle-Étoille, au coin de l’avenue de Friedland, où se trouve le célèbre Arc de Triomphe. Le billet aller simple coûte un euro.

Le célèbre Champs-Èlysées est très proche de la Fondation Louis Vuitton. Le boulevard est bruyant, trépidant et plein de pickpockets. Les boutiques Nobel s’alignent à côté de H&M and Co. En principe, les Champs-Èlysées n’offrent rien qui ne se trouve pas dans toutes les autres métropoles. A part peut-être la boutique et le café « Laduree ». Vous y trouverez de délicieux mais chers macarons et autres produits de boulangerie fine.

7. les rues autour du Louvre

Visite de la « Joconde » au Louvre. Mais aussi le quartier autour de ce complexe immobilier vaut la peine d’être visité. Le chemin suivant est plein de cafés et de petits restaurants : de la rue de Capucines en passant par la place des Victoires jusqu’à la rue des Petits Champs, puis la rue Coquillière. Au bout de cette rue se trouve la magnifique boutique « E. Dehillerin » avec son équipement de cuisine. Tous ceux qui aiment cuisiner seront étonnés.

De plus, il est judicieux d’explorer la rue Montmartre et ses ruelles avec de superbes petits commerces. Si vous avez besoin d’un rafraîchissement, vous pouvez le trouver au restaurant « Le Pain Quotidien » – tous les plats sont faits d’ingrédients biologiques !

8. les macarons et autres sucreries

Les macarons sont parmi les bonbons les plus connus de France. C’est une meringue à base de farine d’amande avec une fine garniture d’innombrables saveurs.

Bien sûr, il y a des macarons dans les branches de « Laduree » pour de l’argent cher. Moins cher – mais certainement délicieux ! – Vous pouvez aussi les acheter à la Maison Georges Larnicol (123 boulevard St-Germain, station de métro « Odéon »).

9. en route pour Paris

Depuis l’aéroport international Charles de Gaulle, le RER se dirige vers le centre-ville. Il faut souvent plus de temps pour se rendre au distributeur automatique de billets (paiement uniquement avec des pièces de monnaie ou une carte de crédit). Le trajet de 35 minutes jusqu’à la gare du Nord coûte 10 euros.

Dans Paris, le métro est idéal pour les longs trajets. Le réseau de métro est énorme. Il y a toujours une station à proximité ! Un Carnet (dix billets) coûte 14,10 euros et suffit pour trois jours en ville.

Les autobus qui montent et descendent sont également idéaux pour faire du tourisme. Ces bus Touri partent pour un tour fixe de nombreux sites touristiques. Entre-temps, vous pouvez monter et descendre du bus. Ainsi, les visiteurs ont une bonne vue d’ensemble de la ville. Ensuite, l’orientation est plus facile et les pieds sont épargnés. Il existe plusieurs fournisseurs : L´Open Tour, Big Bus et Foxity. Ce dernier est avec 20 euros par jour le moins cher et possède en plus un toit pliant transparent – très utile en cas de pluie. Vous trouverez de nombreuses informations sur les bus touristiques ouverts ici. Les visites nocturnes à travers Paris illuminé sont aussi très agréables.

10. nuitée à Paris

Nous avons logé dans un hôtel près de la station de métro « Barbès Rochechouat ». Le quartier n’est pas vraiment recommandable, car il y a beaucoup de toxicomanes, de sans-abri et d’autres clients louches.

La prochaine fois j’irais donc dans les beaux quartiers Montmartre, Marais ou dans le quartier latin à la recherche de logement. Booking.com et Agoda ont une bonne sélection d’hôtels.

D’ailleurs : en plus des informations des guides de voyage et des blogs, la carte routière de Michelin par Arrondissements* vaut son pesant d’or. Ceux qui choisissent les points proéminents avant leur voyage et marquent quelle station de métro se trouve à proximité ne perdront pas de temps sur place à effectuer des recherches inutiles. Ce qui est particulièrement pratique, c’est que les cartes sont reliées comme un livre et qu’il n’est pas nécessaire de les plier, de les froisser ou de harceler le voisin dans le métro.

Nous n’avions que trois jours pour Paris cette fois-ci. Mais nous reviendrons certainement ! Il y a encore tant d’endroits à voir : Un voyage au Château de Versailles, jusqu’à la Tour Eiffel, un voyage sur la Seine….

Quelles sont vos recommandations pour Paris ?